J’ai besoin d’une thérapie. Oui mais….C’est facile de s’y perdre entre toutes ces compétences PSY chologiques partagées par ces professions! Voici les différences principales!

  • Étant médecin, le psychiatre est le seul à pouvoir prescrire des médicaments. Il peut également prendre en charge des maladies psychiatriques plus sévères qui nécessitent une prise en charge médicale.
  • Par ailleurs, la consultation d’un psychiatre peut être prise en charge par l’Assurance Maladie, à l’inverse de celle d’un psychologue.

Thérapie avec un psychiatre

Le psychiatre est un médecin qui s’est spécialisé en psychiatrie. Contrairement au psychologue, le psychiatre a suivi des études de médecine, et il est apte à délivrer des médicaments ou un arrêt de travail, si nécessaire.

Il peut proposer différentes méthodes de traitements thérapeutiques ou médicamenté, selon les cas. Il peut également traiter certaines maladies psychiatriques comme la dépression, l’anorexie, les troubles bipolaires, la schizophrénie, etc…

Le psychiatre peut se spécialiser en psychanalyse, ou avoir une formation en thérapie comportementale et cognitive (TCC). Il existe également de nombreuses autres spécialités comme la pédopsychiatrie.

Thérapie avec un psychologue

Le psychologue a un diplôme universitaire en psychologie. C’est une profession réglementée. La grande différence avec le psychiatre, c’est qu’il ne peut pas délivrer d’ordonnance médicale et qu’il n’a pas fait d’études de médecine donc il n’est pas habilité à faire des diagnostics médicaux.

Comme le psychiatre, il peut avoir une orientation psychanalytique, en TCC ou autre. À savoir, que la psychanalyse est une thérapie assez longue qui peut prendre plusieurs années.

Vous pouvez entamer une thérapie de couple, traiter votre anxiété ou votre dépression, avec un psychologue en consultation par exemple. Il existe également des psychologues spécialisés dans l’adolescence ou des psychologues pour enfant.

Si la thérapie seule n’est pas suffisante et qu’une prise en charge médicale est nécessaire, le psychologue vous orientera vers un psychiatre. Inversement, le psychiatre peut également proposer un suivi chez un psychologue à la place ou en complément du suivi psychiatrique.

Psychanalyste, comportementaliste, TIPiste

Il s’agit de professionnels qui ont suivi une spécialisation psychothérapique spécifique. Toutefois, ces formations, de qualité, sont généralement dispensées par des écoles ou des sociétés savantes, et non pas universitaire.

Si le professionnel est psychiatre ou psychologue, le fait qu’il pratique une psychothérapie est un avantage: cela signifie qu’en plus de l’enseignement universitaire, il est spécifiquement formé à une psychothérapie.

TIPiste

 Il s’agit d’un professionnel pratiquant la thérapie interpersonnelle (TIP). Il peut intervenir dans tous les types de problèmes. De plus, il est quasiment toujours psychiatre ou psychologue (condition pré-requise pour s’inscrire dans certains cycles de formation). La TIP est une sur-spécialisation.

Psychanalyste /analyste

Ce thérapeute n’est pas nécéssairement psychiatre ou psychologue. Toutefois, il bénéficie d’une formation codifiée par les Sociétés Savantes de Psychanalyse, dont le contenu varie selon les tendances, ce qui garantit une base théorique conséquente. Les analystes ont une grande diversité d’exercice selon la théorie qu’ils mettent en pratique (lacanien, jungien, freudien etc…)

Comportementaliste / Cognitiviste / Cognitivo-comportementaliste

Professionnel exerçant un type de psychothérapie particulier appelé thérapie cognitivo-comportementale (TCC).  Il peut intervenir dans tous les types de problèmes. Il est quasiment toujours psychiatre ou psychologue (condition pré-requise pour s’inscrire dans certains cycles de formation). La TCC est une sur-spécialisation.

Thérapeute familial / systémicien

Professionnel exerçant un type de psychothérapie particulier appelé thérapie systémique ou thérapie familiale. Cette thérapie est particulièrement adaptée aux problèmes rencontrés chez les enfants. Il est quasiment toujours psychiatre ou psychologue. La thérapie familiale est une sur-spécialisation.

 .

Psychothérapeute et professionnels moins académiques

Thérapeute / Psychothérapeute

Cette dénomination est la moins claire. Théoriquement, elle désigne tous les professionnels capables d’effectuer une psychothérapie. Toutefois, jusqu’à récemment, les conditions qui réglementaient le droit de se prévaloir de ce titre n’étaient pas claires. De ce fait, beaucoup de personnes ont pu utiliser ce titre sans pour autant se prévaloir d’une formation reconnue.

Pour un professionnel qui peut se prévaloir d’un bagage théorique reconnu, comme un psychiatre ou un psychologue, et qui ajoute « psychothérapeute » à ce titre: pas de problème (au contraire!). 

Coach / Coach thérapeutique

Ce professionnel intervient pour améliorer les performances du patient dans un domaine bien circonscrit. Le problème, c’est qu’il n’existe pas de formation bien codifiée pour attribuer ce titre. Beaucoup l’utilisent sans support théorique valable. Pour en savoir plus sur le coaching, nous vous suggérons de consulter la page sur le coaching.

On distingue plusieurs types de coaching:

  • coaching individuel ou en entreprise
  • coaching de groupe
  • analyse et audit d’une situation

Le coaching est très utilisé en entreprise et aussi très à la mode à titre individuel. Ses apports sont très importants et bénéfiques lorsque le coach est compétent. De nombreuses structures de coaching fleurissent… alors comment se repérer?

Comme le titre de coaching n’est protégé par aucun décret, le plus prudent est d’en choisir un qui ait une formation diplômée dans le soin: psychiatre, psychologue ou infirmier diplômé.

Autres dénominations pour autres types de théraphie

Notre conseil: méfiez-vous en règle générale de tous les « thérapeutes » qui ne peuvent pas se prévaloir d’un titre clairement reconnu. Généralement, quand on a des titres, on les met en avant, donc si on ne le met pas sur sa plaque, c’est qu’on n’en n’a pas…

De même, méfiez vous de tous les « titres » dont la dénomination n’est pas bien claire. Renseignez-vous d’abord, car beaucoup de dénominations ne garantissent aucune formation particulière. Aucun d’eux ne peut bénéficier du titre de psychothérapeute de droit.

  • psychopraticien: ambigu car rappelle le terme de praticien hospitalier médecin. Mais psychopraticien n’est pas médecin
  • fasciathérapeute et fasciapulsologue: thérapie manuelle non conventionnelle. Efficacité non prouvée. A ne pas confondre avec la chiropratie et l’ostéopathie, qui ont la reconnaissance.
  • psychosomatologue
  • somatologue
  • réflexologue
  • thérapeute énergétique.

Ces termes regroupent des exercices non reconnus et dont on n’a pas démontré l’efficacité (autre que placebo) scientifiquement. Si le terme n’est pas clair, méfiez-vous!!

 .Professionnels reconnus n’effectuant pas de psychothérapie

Psychomotricien

Ce professionnel bénéficie d’une formation universitaire régie par l’état. Il intervient dans le cadre de bilans et de prises en charge mettant en lien le psychique et le corps. Il ne dispense aucune psychothérapie, et intervient sur prescription médicale. Ne vous laissez pas tromper par le « psy » de la première syllabe!

Quel psy choisir pour quel type de thérapie?

Trouble de l’anxiété

Pour l’anxiété, vous pouvez consulter un psychologue ou un psychiatre spécialisé en thérapie cognitive ou comportementale, souvent utilisée pour ce type de trouble. Parfois, un traitement médicamenteux est aussi nécessaire, et vous pourrez être réorienté vers un psychiatre.

Dépression

Les deux peuvent prendre en charge des patients dépressifs, mais dans beaucoup de cas des médicaments sont nécessaires pour compléter la thérapie. Dans ce cas, il faut plutôt se tourner vers un psychiatre.

Burn-out

Si vous êtes surmené à cause du travail, ou « burn-out », vous pouvez consulter un psychologue ou un psychiatre pour vous aider à vous en sortir. Mais seul un médecin, tel qu’un psychiatre, peut vous prescrire un arrêt de travail. Votre médecin de famille ou le médecin du travail peut également le faire.

TOC (Troubes Obsessifs Compulsifs)

Pour guérir les TOC, les thérapeutes utilisent souvent la TCC, qui peut être pratiquée par le psychologue ou le psychiatre. Si les TOC sont très sévères, un traitement médical peut être prescrit. Il devra être délivré par un médecin psychiatre.

Phobie

En cas de phobie, vous pouvez d’abord consulter votre médecin de famille pour qu’il vous oriente vers un psychologue ou un psychiatre. Souvent, le patient est orienté vers un psychologue pour suivre une TCC, le traitement par médicament est rarement nécessaire, sauf si la phobie s’accompagne d’autres troubles psychiques.

Manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est un problème rencontré par beaucoup de personnes, qu’il est possible de surmonter avec l’accompagnement d’un psychologue. Le psychiatre peut intervenir en cas de troubles du corps et de l’apparence plus profond, comme la dysmorphophobie ou l’anorexie, par exemple.

En cas de problème, ne restez pas seul: contactez-nous par téléphone pour prendre rendez-vous!

Sources:

Dr Nicolas Neveux, Psychiatre

Antoine Besse