Le gambling est une activité populaire dans plusieurs pays. Vous pouvez vous amuser dans les casinos, aux courses, jouer au poker avec des amis ou parier sur des matchs sportifs. Cependant, les jeux d’argent peuvent parfois entraîner de graves problèmes financiers, émotionnels et relationnels. La dépendance au gambling (également connue sous le nom de jeu compulsif) survient lorsqu’une personne a du mal à contrôler la quantité de jeu qu’elle pratique et commence à subir des conséquences néfastes en raison de son comportement. Si vous pensez que quelqu’un que vous connaissez a un problème de jeu, il est important de l’aider ou d’obtenir de l’aide pour lui/elle.

Qu’est-ce que le jeu compulsif ?

Le jeu compulsif est un trouble mental défini par l’American Psychiatric Association comme une compulsion à jouer. Malgré des conséquences néfastes, la personne est incapable d’arrêter même si elle sait que son comportement est irrationnel.

On estime qu’environ 2 % des personnes qui jouent développent des problèmes de jeu compulsif et que 0,5 % des adultes aux États-Unis en sont atteints à un moment donné de leur vie. Les hommes sont deux fois plus susceptibles que les femmes de développer ce trouble.


Pourquoi le jeu compulsif se produit-il ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles le jeu compulsif se développe. Le jeu est une forme de divertissement, il peut donc être utilisé pour échapper au stress et à l’ennui. Le jeu peut aussi être un moyen de gagner de l’argent, surtout si les chances de gagner sont supérieures à la moyenne. Enfin, le jeu peut être une occasion de socialiser avec des amis ou des membres de la famille, tout en fournissant une excuse pour passer du temps ensembles en dehors de la maison.

Il est important de savoir que la dépendance au jeu est un vrai problème, même s’il peut être difficile à déceler au début.  Si votre proche consacre plus de temps au jeu qu’à ses amis ou aux membres de sa famille, cela peut être un signe qu’il a un problème. Un autre signe de dépendance au jeu est le fait que la personne commence à mentir sur ses activités et ses allées et venues.


Qui risque de développer un problème de jeu ?

En général, les personnes qui risquent de développer un problème de jeu sont les suivantes :

  • Personnes impulsives
  • Gens souffrant de dépression ou d’anxiété
  • Personnes ayant des antécédents familiaux de jeu compulsif
  • Personnes dépendantes d’autres substances (alcool, cocaïne, etc.)
  • Gens ayant vécu des expériences traumatisantes dans leur vie (ex : abus à la maison, viol, etc.)

Les personnes qui peuvent être touchées par le jeu pathologique sont les suivantes :

1) ceux qui veulent de l’argent rapide

2) ceux qui ont une faible estime d’eux-mêmes

3) ceux qui veulent de l’excitation dans leur vie

4) les personnes qui cherchent à soulager leur stress

5) les personnes qui veulent s’échapper de leur réalité « platte » dans un monde imaginaire où l’argent peut acheter le bonheur et le plaisir

6) les alcooliques et les toxicomanes qui cherchent une autre dépendance pour ne pas avoir à affronter leurs problèmes de front.

Certaines personnes peuvent commencer par jouer à la loterie parce que cela semble être un moyen facile de s’enrichir rapidement, mais cela devient plus difficile que jamais pour elles lorsqu’elles réalisent qu’après tout, ce fantasme ne se réalisera pas. Ils se tournent alors vers d’autres formes de jeu, comme les machines à sous, qui leur donnent plus de chances de gagner que n’importe quelle carte à gratter ne pourra jamais le faire !


Que puis-je faire si je pense que quelqu’un que je connais a un problème de jeu ?

Il est important de se rappeler que les problèmes de jeu n’entraînent pas toujours une faillite, et qu’il faut donc être prudent lorsque l’on s’adresse à une personne qui pourrait avoir un problème. Si votre ami ou le membre de votre famille semble avoir des difficultés financières, vous pouvez prendre certaines mesures.

Parlez à la personne. Il est préférable que vous puissiez discuter de la situation avec elle directement et lui demander si elle a des difficultés financières. Si elle admet qu’elle a des difficultés, demandez-lui de quel type d’aide elle a besoin ou souhaiterait bénéficier, et voyez ensuite si vous pouvez l’aider à la trouver !

Vous pouvez également envisager d’organiser une intervention avec des amis et/ou des membres de la famille qui ont remarqué les signes d’un problème de jeu. C’est particulièrement utile car cela permet à toutes les personnes concernées d’avoir accès à un traitement en même temps (ce qui facilite les choses pour toutes les personnes concernées).

Si vous vous sentez à l’aise, vous pouvez aborder le problème avec la personne au cours d’un repas ou d’un café. Sinon, envoyez-lui un courriel ou un message texte et demandez-lui si elle aimerait en parler en privé.

Le jeu peut parfois entraîner de graves problèmes financiers, émotionnels et relationnels, mais vous pouvez obtenir de l’aide.

Le jeu peut être un problème s’il vous amène à négliger votre famille et vos amis, à blesser ceux qui vous aiment ou à nuire à votre santé. Il se peut que vous ne vous rendiez pas compte que vos habitudes de jeu vous causent de la douleur ou des problèmes jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Si vous êtes inquiet pour vous-même ou pour quelqu’un d’autre, essayez l’une des solutions suivantes :

  • Parlez à quelqu’un de vos préoccupations. Cela peut vous aider à décider des mesures à prendre ensuite.
  • Contactez la ligne d’assistance sur le jeu au 1 800 461 0160 pour obtenir des services d’information, de soutien et de référence au Québec (disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7).
  • Allez sur www.aidejeu.ca pour plus d’informations sur la façon dont les jeux d’argent affectent les gens et comment ils peuvent obtenir de l’aide pour leurs problèmes de jeu (également disponible 24/7).

En outre, si vous soupçonnez qu’une personne a des problèmes avec son comportement de jeu ou pense au suicide, n’hésitez pas à appeler le 911 ou à parler à un psychologue.

Conclusion

Les jeux d’argent peuvent être un problème sérieux, et nous espérons qu’en lisant cet article, vous avez acquis une certaine compréhension de la façon dont vous pouvez vous aider ou aider quelqu’un d’autre qui pourrait être aux prises avec un problème de jeu. Si vous avez besoin d’aide supplémentaire, n’hésitez pas à nous contacter au Cabinet CSMQ.